Jardinage

Comment empêcher mon chat de détruire mes plantes ?

Le jardinage revêt, à vos yeux, une importance au moins aussi grande que votre chat. Voici quelques astuces testées et validées pour que les caprices du matou ne compromettent pas la santé de vos chères plantes.

Des répulsifs aux huiles essentielles

L’odorat du chat le fait développer des affinités pour certaines senteurs et de l’aversion pour d’autres. Apprenez-en plus, à ce sujet, sur Le Mag du Chat, un blog qui s’y connaît en matous. Une première façon d’éloigner ces félins de vos plantes est de concocter une recette de spray dont l’odeur les révulse. Cette astuce de dissuasion consiste à asperger vos plantes d’un mix à base d’huiles essentielles mentholées ou poivrées. Certains animaleries ou magasins de jardinage proposent des sprays prêts à l’usage, aux différents parfums. Rien ne vous empêche de faire votre propre composition en combinant, à doses égales, de l’huile d’eucalyptus, de lavande et de citron. Comptez environ 2 semaines d’aspersion quotidienne de vos plantes pour que cette boule de poils déserte les alentours des pots.

Une barrière de plantes que les chats n’apprécient pas

Cette astuce, revenant à traiter le mal par le mal, profitera avantageusement à vos parterres, qui gagneront en étendue et en variété. Vous allez effectivement planter exprès des espèces supplémentaires autour de celles que vous tentez de protéger. Les plantes de cette barrière naturelle de protection seront choisies dans les familles qui ne sont pas en odeur de sainteté parmi les chats et même parfois pour d’autres espèces d’animaux. La fougère de Boston constitue une option efficace pour faire fuir le chat, tout en étant très décorative. Il n’apprécie pas trop non plus tout ce qui est plantes serpents et plantes araignées. Le palmier-bambou et l’aloe vera rejoindront également avantageusement cette couronne de protection.

Verdurer en hauteur

Les pots suspendus au plafond des pièces ou des vérandas protègeront les plantes des assiduités de votre chat, tout en donnant du cachet à la déco. Vos balcons peuvent parfaitement abriter un potager suspendu. Les grimpantes et les succulentes ont leur place partout où vous avez besoin d’un coin de verdure. Seule précaution à prendre : assurez-vous qu’il n’y ait aucune plateforme à proximité, depuis laquelle votre chat pourrait tenter des acrobaties pour atteindre les plantes, malgré tout.

Quelques astuces supplémentaires en vrac

Si aucune des astuces précédentes ne vous convient, des parades supplémentaires existent pour gérer ce bras de fer entre votre chat et vos plantes. Montez un écran ou une grille de protection autour de ces dernières. L’idée est d’empêcher le chat de déterrer vos plantes en chassant des vers ou d’autres petites bêtes, ou de faire de la matrice une litière d’appoint. Limitez justement l’accès du félin à cette matrice en la recouvrant avec des coquillages, des bouts de bois ou des galets. Si possible, affûtez les rebords de ces protections pour que la sensation désagréable sur ses coussinets le fasse abandonner toute tentative d’insister.

Un pulvérisateur d’air commandé à distance pourrait, enfin, vous soulager. Ce système vendu en magasin spécialisé délivre une décharge subite d’aérosol dès qu’il détecte du mouvement à proximité. L’approche peut paraître un tantinet agressif pour l’animal, mais il n’en est rien et le produit ne présente aucune nocivité.

Noter cet article