Bricolage

Quelle différence entre l’usinage bois et l’usinage métallique ?

usinage

En fonction de leurs produits, il n’est pas rare que des entreprises cherchent des machines-outils pour travailler le bois ou le métal. Même si elles présentent des caractéristiques communes, il est important de faire le distinguo entre les deux matières, afin de choisir le matériel d’usinage le plus adapté.

L’usinage du bois :

Le bois ; si on ne parle pas du bois de synthèse ; est vivant, au contraire du métal. Les écarts de température, mais aussi l’humidité peuvent avoir un impact sur sa structure. On dit alors que le bois « travaille » ou « joue ». C’est une particularité à prendre en compte dans le domaine de l’usinage. La présence de nœuds, dans toutes les essences de bois font que cette matière ne peut pas être qualifiée d’uniforme, au contraire du métal.

Une machine-outil, spécialisée dans l’usinage bois exercera une pression plus douce, pour s’adapter à la nature de la matière, même si la précision est toujours de mise avec les nouvelles machines-outils exerçant en automatisation. L’usinage du bois peut se faire dans de nombreux domaines. Fabrication de meubles, mais aussi de maquettes pour le secteur automobile ou aéronaval n’en sont que quelques exemples.

L’usinage du métal :

Si le bois se décline en plusieurs essences, plus ou moins dures à travailler, le métal aussi présente des caractéristiques qui lui sont propres.

Le titane, le cuivre sont des métaux au même titre que l’aluminium, pourtant, ils ne se travaillent pas de la même façon, car ils réagissent, eux aussi, différemment, quand ils sont soumis à la chaleur ou à l’humidité. L’aluminium se prêtera à des utilisations en extérieur ou dans les pièces humides car il ne rouille pas, au contraire de l’acier simple. L’acier inoxydable présente une plus grande résistance. C’est fort de toutes ces connaissances qu’il est important d’acquérir la meilleure machine-outil, en fonction de l’objet à fabriquer et de la matière à extruder.

Le métal, du fait de son inertie, peut supporter plus de contraintes, plus de précision. La technique de l’usinage à commande numérique (MOCN) est alors parfaitement adaptée. Les pièces métalliques peuvent se matérialiser en formes simples ou terriblement complexes. Il suffit pour cela de changer les outils qui permettent l’extrusion de copeaux, dans le métal, en fonction de ce dernier, pour obtenir des résultats parfaits. L’usinage par automatisation facilite la mise en œuvre, car la machine reprend alors le cahier des charges élaboré par les ingénieurs, pour la conception de l’objet ; quel qu’il soit. Elle retire de la matière en suivant les cotes du fichier numérique, pour arriver à un produit finalisé.

Afin de trouver la bonne machine-outil, il est important de se baser sur le savoir-faire de professionnels aguerris à ce type d’appareils. Ils sont à même, en fonction des besoins propres du client ; de l’orienter vers la bonne machine. Celle qui leur permettra de gagner en productivité, en rapidité et en efficacité.

L’usinage du bois et du métal reposent sur le travail de machines-outils qui leur sont dédiées. Mieux vaut connaitre les différences d’usinage de ces matières pour pouvoir les traiter au mieux.